Les projets soumis au vote

Depuis septembre 2017, l’Université de Tours et ses partenaires ont initié le tout premier budget participatif étudiant de France.

Le principe en est simple :

  1. Les étudiants proposent des projets d’aménagement concernant le campus des Tanneurs ;
  2. Les services techniques de l’Université et du Crous Orléans-Tours évaluent la faisabilité technique (et non l’opportunité) des projets ;
  3. Les étudiants votent pour leur(s) projet(s) préféré(s), dans la limite d’une enveloppe globale de 30 000 € ;
  4. L’Université et le Crous mettent en œuvre les projets ayant reçu le plus de voix.

Près de 750 étudiants ont participé à cette aventure en proposant 18 projets qui ont été déposés sur la plateforme www.bpe.univ-tours.fr.

L’évaluation de la faisabilité technique des projets s’est déroulée de décembre 2017 à mi-février 2018.

Chaque projet a été examiné par les services techniques de l’Université et du Crous Orléans – Tours de manière bienveillante, dans une optique permanente : pouvoir les mettre en œuvre, éventuellement avec des modifications, en accord avec les porteurs de projet.

Les services techniques se sont prononcés sur la faisabilité des projets en s’appuyant sur les critères énoncés dans la Charte du budget participatif étudiant.

Sur les 18 projets déposés :

  • 6 ont été abandonnés par les porteurs de projet ;
  • 5 ont été déclarés « recevables » ;
  • 7 ont été déclarés « irrecevables ». Toutefois, parmi ces projets, plusieurs feront l’objet, à court, moyen, voire long terme, d’une mise en œuvre par l’Université.

Vous trouverez la liste de tous les projets, les justifications et les estimations budgétaires en cliquant ici.

Le vote sur les projets aura lieu du mardi 3 au vendredi 13 avril 2018 directement sur la plateforme www.bpe.univ-tours.fr

Chaque votant disposera d’une enveloppe fictive globale de 30 000 € qu’il pourra utiliser pour financer le ou les projets de son choix – le coût de chaque projet est fixe et a été évalué par les services techniques de l’Université et du Crous. Ainsi, en votant pour un projet estimé à 25 000 €, le votant ne disposera plus que de 5 000 €. Il ne pourra donc pas financer un second projet dont le coût serait supérieur à l’enveloppe restante.

Posted in A la Une.

Laisser un commentaire